HomeDiagramsDatabaseMapsForumSkyscraper Posters
     
Welcome to the SkyscraperPage Forum

Since 1999, the SkyscraperPage Forum has been one of the most active skyscraper enthusiast communities on the web. The global membership discusses development news and construction activity on projects from around the world, alongside discussions on urban design, architecture, transportation and many other topics. Welcome!

You are currently browsing as a guest. Register with the SkyscraperPage Forum and join this growing community of skyscraper enthusiasts. Registering has benefits such as fewer ads, the ability to post messages, private messaging and more.

Go Back   SkyscraperPage Forum > Regional Sections > Canada > Québec

Reply

 
Thread Tools Display Modes
     
     
  #21  
Old Posted Aug 18, 2008, 10:40 PM
Chmeee's Avatar
Chmeee Chmeee is offline
Un vrai Rrrrrégal!
 
Join Date: Dec 2002
Location: Hochelaga
Posts: 797
L'eau rejetée est de l'eau de refroidissement, elle n'entre même pas en contact avec les éléments radioactifs.

Heu attends, l'eau du fleuve bleu turquoise?!?
Reply With Quote
     
     
  #22  
Old Posted Aug 18, 2008, 11:29 PM
le calmar's Avatar
le calmar le calmar is offline
514
 
Join Date: Dec 2006
Location: Sherbrooke, Eastern Townships (QC)
Posts: 2,172
En effet cette eau est aucunement radioactive ou toxique, mais je pense qu'elle en ressort plus chaude... Il me semble avoir déjà entendu qu'il y avait une flore et une végétation adaptée à des climats plus chauds dans les alentours de cette centrale! (dans l'eau)
Reply With Quote
     
     
  #23  
Old Posted Aug 19, 2008, 3:09 PM
ÉricdeMtl's Avatar
ÉricdeMtl ÉricdeMtl is offline
FOXNews = Focktards"R"Us
 
Join Date: Aug 2006
Location: MafiaCity,Qc
Posts: 484
C'est officiel !

Une deuxième vie pour Gentilly
19 août 2008 - 06h00

La Presse
Hélène Baril

Après avoir longuement tergiversé, Hydro-Québec annonce aujourd'hui à Bécancour sa décision de redonner une deuxième vie à Gentilly-2, la seule centrale nucléaire de son parc de production.

La centrale mise en service en 1983 sera rénovée au coût de 1,5 milliard de dollars, selon les informations disponibles hier. Les travaux d'une durée de 18 mois permettront de prolonger la vie de la centrale jusqu'en 2035.

«C'est une bonne décision, dans les circonstances», a commenté hier le maire de Bécancour, Maurice Richard. «Nous ne sommes pas pro-nucléaires, a-t-il précisé. Notre réaction est pro-économie. Et sur le plan économique, la question (de rénover ou non) ne se pose même pas».

Le maire Richard, le président d'Hydro-Québec, Thierry Vandal et la ministre responsable de la région, Julie Boulet, participent ce matin à l'annonce de cette décision politiquement explosive, mais pas le premier ministre Jean Charest.
Greenpeace et plusieurs autres associations citoyennes s'opposent en effet à la réfection de Gentilly-2 et ont fait pression au cours des derniers mois pour que le gouvernement du Québec profite de la fin de la vie utile de la centrale pour se retirer définitivement du secteur nucléaire.

Malgré les coûts élevés associés à la rénovation, Hydro-Québec a choisi de ne pas se passer des 675 mégawatts produits par Gentilly-2 en plein coeur d'un parc industriel où se trouve aussi l'Aluminerie de Bécancour, un gros consommateur d'électricité. La centrale Gentilly-2 fournit 5 milliards de kilowattheures, soit 3% de la production totale d'Hydro-Québec.

Pour la région, l'argent que dépensera Hydro pour rénover sa centrale équivaut à la construction d'une nouvelle aluminerie. C'est comme un baume qui arrive après la fermeture de Norsk Hydro et de plusieurs usines, souligne le maire de Bécancour.

La centrale emploie 700 personnes et ses retombées économiques régionales sont estimées à 150 millions par année, selon le maire. Le conseil municipal a approuvé à l'unanimité la décision d'Hydro, a fait savoir Maurice Richard.

Les travaux de réfection de la centrale devraient commencer au printemps 2009 et durer 18 mois. Il s'agit de changer le réacteur ou le coeur de la centrale, des travaux estimés à 1,5 milliard par Hydro mais qui pourraient coûter beaucoup plus cher selon d'autres sources.

Selon Greenpeace, par exemple, les travaux coûteront au moins 2 milliards, en raison de l'augmentation des coûts des matériaux et de la main-d'oeuvre.

Au cours des dernières années, Hydro a d'ailleurs réévalué plusieurs fois le coût de la rénovation. D'abord estimé à 800 millions, le coût est passé à 1 milliard, puis à 1,5 milliard. La mise au rancart de la centrale et la disposition sécuritaire des équipements radioactifs auraient cependant coûté aussi cher que la rénovation de la centrale.

Au Nouveau-Brunswick, la réfection de la centrale nucléaire de Pointe-Lepreau, identique à celle de Bécancour, est actuellement en cours et des employés d'Hydro-Québec suivent attentivement l'avancement des travaux. Le coût de la rénovation de la centrale de Pointe-Lepreau est maintenant estimé à 1,5 milliard, deux fois plus que les premières évaluations.
Reply With Quote
     
     
  #24  
Old Posted Aug 19, 2008, 3:21 PM
ÉricdeMtl's Avatar
ÉricdeMtl ÉricdeMtl is offline
FOXNews = Focktards"R"Us
 
Join Date: Aug 2006
Location: MafiaCity,Qc
Posts: 484
Quote:
Originally Posted by Chmeee View Post
L'eau rejetée est de l'eau de refroidissement, elle n'entre même pas en contact avec les éléments radioactifs.
^ Oui je savais bien, pour cela j'ai mis le lien du fonctionnement de la centrale.

Quote:
Heu attends, l'eau du fleuve bleu turquoise?!?
^ Ah certain, si tu as la chance de naviguer le fleuve St-Laurent un de ses 4, tu remarqueras à la hauteur de Sorel, près de l'embouchure de la rivière Richelieu , bizarre à dire,mais l'eau à cet endroit y est aussi belle que des images de la mer dans les tropiques ,mais juste dans ce secteur préçis par contre
Même que juste avant le début du Lac St-Pierre, ya une baie longeant le fleuve où on peut même se baigner .
Reply With Quote
     
     
  #25  
Old Posted Aug 19, 2008, 9:59 PM
Chmeee's Avatar
Chmeee Chmeee is offline
Un vrai Rrrrrégal!
 
Join Date: Dec 2002
Location: Hochelaga
Posts: 797
Quote:
Originally Posted by ÉricdeMtl View Post
^ Oui je savais bien, pour cela j'ai mis le lien du fonctionnement de la centrale.
Oui je trouvais un peu déplorable que fasses le commentaire de l'eau sale après avoir mis le lien! Désolé d'avoir mal interprété

Quote:
Originally Posted by ÉricdeMtl View Post
^ Ah certain, si tu as la chance de naviguer le fleuve St-Laurent un de ses 4, tu remarqueras à la hauteur de Sorel, près de l'embouchure de la rivière Richelieu , bizarre à dire,mais l'eau à cet endroit y est aussi belle que des images de la mer dans les tropiques ,mais juste dans ce secteur préçis par contre
Même que juste avant le début du Lac St-Pierre, ya une baie longeant le fleuve où on peut même se baigner .
Les eaux empoisonnées sont souvent très belles, comme un piscine au fond. Je ne sais pas si c'est pour ça? Faudrait goûter
Reply With Quote
     
     
  #26  
Old Posted Aug 19, 2008, 10:26 PM
le calmar's Avatar
le calmar le calmar is offline
514
 
Join Date: Dec 2006
Location: Sherbrooke, Eastern Townships (QC)
Posts: 2,172
Ça m'intrigue, personne a de photos de ça? Je sais que certains endroits des Grands Lacs ont aussi une eau turquoise.
Reply With Quote
     
     
  #27  
Old Posted Jan 15, 2012, 3:39 AM
lake of the nations's Avatar
lake of the nations lake of the nations is offline
Utilisateur enregistré
 
Join Date: Aug 2010
Location: Sherbrooke
Posts: 1,690
Plus de trois ans plus tard...

Gentilly-2: l’année de la décision
Québec doit-il ou non rénover la centrale nucléaire Gentilly-2?

MÉTRO
Publié: 08 janvier 2012 20:01
Mis à jour: 08 janvier 2012 20:08

La centrale nucléai­re Gentilly-2 sera au cœur des choix énergé­tiques du Qué­­­­­bec en 2012. Mise en service en 1983, et pour l’essentiel très fiable, la seule centrale nucléaire du Québec doit être rénovée. Et il ne s’agit pas de petites rénovations, car on parle d’un budget frôlant les 2 G$ pour une révision qui en ferait une centrale presque neuve.

On doit procéder à une remise en état complète : réfection du cœur du réacteur et des turbines qui transforment la chaleur produite en électricité, changement des ordinateurs de contrôle. Par comparaison, si on devait changer le moteur, le systè­me électrique, la batterie et l’alternateur d’une automobile, on aurait pas mal tout refait sauf la carrosserie!

La centrale produit de quoi combler environ 2 % de nos besoins collectifs en électricité, et cette part va en diminuant, en raison de l’ajout de nouveaux projets éoliens et hydroélectriques. La seconde vie de la centrale, d’une durée prévue de 25 ans, augmentera de beaucoup son coût de production, qui dépassera les 7 cents le kilowatt-heure, selon Hydro-Québec.

La rénovation de la centra­le sœur de Gentilly-2 à Point Lepreau, au Nouveau-Brunswick, a tourné au cauchemar, et la facture sera salée si on décide d’aller au bout des travaux. Hydro-Québec observe de très près l’évolution de ce chantier, et Thierry Vandal, le PDG d’Hydro, a même commencé à discuter avec le gouvernement de la possibilité de ne pas rénover Gentilly-2 et de la fermer définitivement.

Mises en service la même année, les deux centrales sont identiques, mais celle de Point Lepreau a été moins performante que celle de Gentilly. En outre, elle a dû subir des travaux majeurs – et coûteux! – à partir du printemps 2008, travaux qui ont pris du retard. Produisant jusqu’à 30 % de l’électricité du Nouveau-Brunswick, Point Lepreau est devenue une sour­ce de problèmes, et les tarifs d’électricité ont été augmen­tés dans la province parce qu’il a fallu acheter de l’électricité compensatoire.

Bref, chez Hydro-Québec, on se demande sans doute si le jeu en vaut la chandelle. Chose certaine, le Québec a les moyens de se passer des 660 MW de la centrale, avec son parc hydroélectrique grandissant.

http://www.journalmetro.com/plus/art...de-la-decision
Reply With Quote
     
     
  #28  
Old Posted Jan 15, 2012, 4:19 PM
lio45 lio45 is offline
Registered User
 
Join Date: Aug 2007
Location: Sherbrooke QC / Colebrook NH
Posts: 4,769
Je ne sais pas si le réseau d'Hydro-Qc dans son état actuel permettrait de continuer à approvisionner le parc industriel de Bécancour à partir d'ailleurs... il y a certains très gros consommateurs là-dedans (ABI entre autres).

Si, en plus des frais pour décommissionner la centrale, il faut en plus emmener une nouvelle grosse ligne à partir de la Mauricie et lui faire traverser le fleuve, ou un autre scénario du genre, ça change la donne.
Reply With Quote
     
     
  #29  
Old Posted Jan 15, 2012, 7:05 PM
lake of the nations's Avatar
lake of the nations lake of the nations is offline
Utilisateur enregistré
 
Join Date: Aug 2010
Location: Sherbrooke
Posts: 1,690
Quote:
Originally Posted by lio45 View Post
Je ne sais pas si le réseau d'Hydro-Qc dans son état actuel permettrait de continuer à approvisionner le parc industriel de Bécancour à partir d'ailleurs... il y a certains très gros consommateurs là-dedans (ABI entre autres).

Si, en plus des frais pour décommissionner la centrale, il faut en plus emmener une nouvelle grosse ligne à partir de la Mauricie et lui faire traverser le fleuve, ou un autre scénario du genre, ça change la donne.
En effet, il faudrait regarder cet aspect avant de clamer haut et fort que la centrale doit être fermée. Cependant, je me dois de mentionner que j'ai omis un détail important de l'article du Journal Métro: il a été rédigé par Steven Guilbeault. Il est donc naturel qu'il ait un penchant vers la fermeture de Gentilly 2. Ceci dit, ce que je trouve dommage dans la décision d'Hydro-Québec, c'est que l'on remplace des pièces usagées par des versions neuves des mêmes choses, plutôt que de se mettre à jour et d'utiliser des matériaux plus résistants (voir reportage sur le fonctionnement des centrales CANDU et la réfection de Gentilly 2 ici). Évidemment, on pourrait pousser cette idée plus loin et remplacer le réacteur actuel par un réacteur au thorium en solution de sels fondus, mais bon, disons que ce serait en demander beaucoup à H-Q.
Reply With Quote
     
     
  #30  
Old Posted Jan 15, 2012, 8:34 PM
the rock the motard's Avatar
the rock the motard the rock the motard is offline
Townshipper
 
Join Date: Sep 2005
Location: Sherbrooke
Posts: 2,480
Il y a déjà une ligne qui traverse le fleuve jusqu'a Bécancour me semble. Where is the problem ?

Gentilly n'était qu'une simple expérimentation du réacteur candu. Depuis, ce type de réacteur est dépassé. Alors pourquoi renouveller un projet qui à la base, était davantage expérimental que pratique ? Elle a été faite l'expérience et il s'avère qu'on fait mieux aujourd'hui comme réacteur ailleurs dans le monde. Ca serait comme si on voulait s'entêter a utiliser des postes de radio AM, alors qu'on sait que c'est un type de transmission radiophonique voué a disparaitre au profit du FM. Les réacteurs candu sont désuets. En plus, au Québec, on se concentre actuellement a développer des sources d'énergies durables (hydro, éolien, solaire), alors pourquoi se dispercer ailleurs ?

Je n'ai rien contre le nucléaire, mais ca n'a jamais été notre dada. Pourquoi y investir ?
Reply With Quote
     
     
  #31  
Old Posted Jan 16, 2012, 4:18 AM
nicholasx26x's Avatar
nicholasx26x nicholasx26x is offline
Registered User
 
Join Date: Nov 2008
Location: QUÉBEC
Posts: 21
Gentilly 1 était expérimental ,mais cette centrale là produit 650 mégawatt et est très stable .Les réacteurs candu sont vieux mais tout de même très securitaires et efficaces.La preuve en est que plusieurs pays etranger nous achetent l expertise pour s en construire eux meme.Et pour finir,nous avon suffisamment d uranium au Québec pour faire l emploi du nucléaire a grande echelle ,il y a tres peu de type d energie qui nous permettent de créé 500 mgw sur un km carré ,qui engage 500 a 1000 employer aussi bien payé! gentilly 2 devrait vivre!
Reply With Quote
     
     
  #32  
Old Posted Jan 29, 2012, 2:43 AM
lake of the nations's Avatar
lake of the nations lake of the nations is offline
Utilisateur enregistré
 
Join Date: Aug 2010
Location: Sherbrooke
Posts: 1,690
Publié le 26 janvier 2012 à 07h10 | Mis à jour le 26 janvier 2012 à 07h10
Offensive d'appuis pour Gentilly-2


Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les Chambres de commerce du Coeur du Québec et de Trois-Rivières font appel aux sous-traitants de la centrale Gentilly-2 pour que ces derniers se manifestent en faveur de la poursuite des activités de la centrale.

À quelques semaines d'une annonce attendue de la part du gouvernement du Québec sur la réalisation ou l'abandon du projet de réfection évaluée à deux milliards de dollars, le milieu veut frapper un grand coup en faveur de la réfection.

D'ici la mi-février, on veut que les firmes d'ingénieurs, mais aussi les ateliers d'usinage, les agences d'entretien ménager et les fournisseurs de services alimentaires qui profitent de la présence de la centrale transmettent des informations concernant les retombées économiques de leur relation d'affaires.

«On fera un sondage par courriel qui partira dans les prochains jours. On veut avoir les données le plus vite possible pour donner un compte rendu global. Le temps presse, on attend la réponse du ministre Gignac en mars», mentionne Jean-Denis Girard, président de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur du Québec.

M. Girard est convaincu que l'impact de la centrale sur les entreprises en sous-traitance est plus grand que bien du monde peut l'imaginer. C'est la raison pour laquelle il souhaite que ceux-ci seront nombreux à se manifester via la recherche menée par les deux chambres afin d'étoffer la documentation sur le sujet.

«Comme chambre de commerce, on est là pour favoriser le développement économique. Oui, il y a le nucléaire. Mais si on la rénove, pourquoi ne pas développer une expertise dans la réfection de centrale et exporter cette expertise par la suite?», propose M. Girard, qui se promet bien d'utiliser les résultats de l'enquête pour faire pression sur le gouvernement.

Pour Me Luc Therrien, président de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières, l'appui de la chambre trifluvienne est tout à fait naturel.

«On tient à ce projet dans la région, car ça dépasse la rive sud, ça dépasse des organismes comme les chambres de commerce. Ça concerne tout le monde. Et l'impact sur l'économie locale est là. On parle bien sûr des retombées de la réfection, mais aussi du maintien des emplois. C'est un employeur important.»

En tant que maire de Bécancour, Maurice Richard appuie fermement cette démarche. Selon lui, le milieu fait la preuve qu'il se prend en main pour défendre son économie.

«La centrale, c'est entre 110 et 115 millions de dollars en impact économique par année. De ce montant, on a 80 millions en salaires. Il reste 30, 35 millions pour les contrats en sous-traitance. C'est l'équivalent de défendre une aluminerie au niveau de l'impact économique.»

Les instigateurs de cette démarche sont confiants de réussir à aller chercher de nombreux sous-traitants qui diront que la centrale leur permet de faire de bonnes affaires. Maintenant, on souhaite que le gouvernement se branche et qu'il donne son aval à la réfection.

«On parle de deux milliards pour la réfection, rappelle Maurice Richard. Il n'y a pas de dossier comparable. Et je suis convaincu que cette démarche aura un impact auprès du gouvernement. Un gouvernement ne fait jamais abstraction d'un milieu qui s'éveille.»

Me Therrien croit également que cette offensive saura créer de solides répercussions auprès des instances gouvernementales.

«Ça aura un bon effet, car la démarche proviendra de toutes sortes d'intervenants.»

http://www.cyberpresse.ca/le-nouvell...gentilly-2.php
Reply With Quote
     
     
  #33  
Old Posted Feb 26, 2012, 12:25 AM
lake of the nations's Avatar
lake of the nations lake of the nations is offline
Utilisateur enregistré
 
Join Date: Aug 2010
Location: Sherbrooke
Posts: 1,690
Publié le 24 février 2012 à 11h22 | Mis à jour le 25 février 2012 à 00h15
Les libéraux cachent leur intention aux citoyens, selon le PQ

Martin Ouellet
La Presse Canadienne
Québec

Pour gagner des votes, le gouvernement Charest cache aux citoyens de la Mauricie et du Centre-du-Québec son intention de fermer la centrale nucléaire Gentilly-2, a allégué vendredi le député Bernard Drainville.

La sortie récente de la ministre régionale Julie Boulet en faveur de la réfection de la centrale n'est que de la poudre aux yeux électoraliste, a soutenu M. Drainville, au cours d'un débat sur l'avenir de Gentilly-2 à l'Assemblée nationale.

Selon le porte-parole du Parti québécois en matière de développement et d'indépendance énergétique, le gouvernement libéral a déjà fait son nid mais ne veut pas annoncer la fermeture de la centrale aux électeurs de la Mauricie avant le prochain scrutin.

En réplique, le ministre des Ressources naturelles, Clément Gignac, a fait valoir que son gouvernement avait au contraire «un préjugé favorable» pour la réfection de la centrale.

Néanmoins, Québec attendra d'avoir «toutes les informations en main» avant d'annoncer sa décision, a précisé le ministre.

Avant de sceller le sort de Gentilly-2, le gouvernement attend entre autres un rapport d'Hydro-Québec et un autre de la Commission canadienne de sûreté nucléaire. Il veut aussi obtenir une évaluation précise du coût de réfection de la centrale jumelle de Pointe Lepreau au Nouveau-Brunswick.

D'après les données disponibles, la modernisation de la centrale néo-brunswickoise a fait l'objet de dépassements de coûts de l'ordre de 50 pour cent, soit environ un milliard $. Elle devrait être remise en service à l'automne.

Quant à Gentilly-2, des estimations évaluent les coûts de refection à plus de 2 milliards $. Quelque 800 emplois se rattachent aux activités de la centrale.

Le Parti québécois plaide en faveur de la fermeture des installations et propose la création d'un fonds de 200 millions $ pour soutenir la diversification économique de la région.

http://www.cyberpresse.ca/le-nouvell...2_section_POS3
Reply With Quote
     
     
  #34  
Old Posted Feb 26, 2012, 5:14 PM
lio45 lio45 is offline
Registered User
 
Join Date: Aug 2007
Location: Sherbrooke QC / Colebrook NH
Posts: 4,769
Il me semble que c'est logique d'attendre le fameux rapport d'Hydro avant de décider, non? Pourquoi les libéraux seraient-ils assez idiots pour ne pas rester honnêtement indécis avant d'avoir l'info nécessaire pour trancher?

Moi, c'est clair que je les crois quand ils disent que la décision n'est pas encore prise...

C'est le PQ qui agit de manière bassement électoraliste ici : sans attendre d'avoir toute l'info pertinente en main, ils ont déjà annoncé leurs couleurs, par calcul politique évident... vraiment pas le genre de décision réfléchie dont je m'attends de la part d'un parti qui aspire à former le gouvernement.
Reply With Quote
     
     
  #35  
Old Posted Mar 7, 2012, 11:11 PM
lake of the nations's Avatar
lake of the nations lake of the nations is offline
Utilisateur enregistré
 
Join Date: Aug 2010
Location: Sherbrooke
Posts: 1,690
Étude: Gentilly-2 ne résisterait pas à un séisme

Publié: 07 mars 2012 15:01
Mis à jour: 07 mars 2012 15:16

TROIS-RIVIÈRES, Qc - Un tremblement de terre de magnitude 5 à 7 sur l'échelle de Richter pourrait mener à une catastrophe nucléaire à la centrale de Gentilly-2, située à Bécancour, dans le Centre-du-Québec.

C'est du moins ce que soutient le physicien nucléaire Michel Duguay dans une étude commandée par le mouvement Sortons le Québec du nucléaire et dévoilée mercredi.

Si un tremblement de terre devait survenir à proximité de la centrale et que son épicentre se situait près de la surface de la terre, la centrale subirait des bris importants, soutient Michel Duguay. Celui-ci évoque même la possibilité que le coeur du réacteur fonde, du moins en partie.

«Un séisme caractérisé par une accélération maximum du sol pourrait causer des bris de tuyaux et entraîner une perte importante de caloporteur», indique le professeur Duguay.

L'accélération maximum du sol est mesurée par le «peak ground acceleration», calculée à l'aide de la force de l'accélération terrestre («g»).

Dans son étude intitulée «Danger nucléaire au Canada, séisme ou tsunami?», Michel Duguay indique que Gentilly-2 pourrait devoir faire face à des accélérations de 0,6 g. Or, la centrale a été conçue pour résister à des accélérations de 0,15 g.

Le professeur Duguay va même jusqu'à affirmer que la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) cache des faits au public. Il avance que la CCSN a modifié, dans l'un de ses rapports, des cartes de la Commission géologique du Canada (CGC) pour dissimuler des valeurs d'accélération maximum.

Les dangers reliés à la centrale de Gentilly-2 sont bien réels, même si la probabilité qu'une catastrophe nucléaire survienne est faible, estime Christian Simard, directeur général de Nature Québec et porte-parole du mouvement Sortons le Québec du nucléaire.

À quelques jours de l'anniversaire de la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon, il rappelle que Gentilly-2 se situe non loin d'une faille qui longe le fleuve Saint-Laurent.

Si le pire devait survenir, M. Simard estime que quelque 169 000 personnes seraient évacuées dans un périmètre de 20 km entourant la centrale. Des pertes économiques de 10 milliards $ seraient occasionnées dans la première année suivant l'accident.

[...]

http://www.journalmetro.com/ma%20vie/article/1118240
Reply With Quote
     
     
  #36  
Old Posted Mar 8, 2012, 1:36 AM
Rotax Rotax is offline
Registered User
 
Join Date: Aug 2011
Posts: 111
N'importe quoi. Ça prendrait un tremblement de terre à l'échelle 5 à 7 sur l'échelle de Richter et il faudrait que l'épicentre soit presque sur Gentilly 2 pour causer une catastrophe? Autant dire que ça n'arrivera probablement jamais.

Historiquement, les gros tremblements de terre au Québec (plus de 5 sur Richter) étaient plutôt dans Charlevoix, au Saguenay ou bien dans la région même de Montréal (mais ça remonte au 18e siècle).

http://www.earthquakescanada.nrcan.g...tagne_etal.pdf
Reply With Quote
     
     
  #37  
Old Posted Sep 29, 2012, 7:11 PM
lake of the nations's Avatar
lake of the nations lake of the nations is offline
Utilisateur enregistré
 
Join Date: Aug 2010
Location: Sherbrooke
Posts: 1,690
29 septembre 2012
Hydro recommande de fermer Gentilly-2
La société d’État évalue à 4,3 milliards le coût de la réfection de la centrale

Robert Dutrisac
Le Devoir

Québec — Les coûts de réfection de Gentilly-2 sont prohibitifs et Hydro-Québec recommande au gouvernement la fermeture définitive de la centrale nucléaire.

Dans un rapport confidentiel dont Le Devoir a pris connaissance des principaux éléments, Hydro-Québec, après avoir comparé le scénario de la réfection de Gentilly-2 avec celui de sa fermeture, conclut que le «projet de réfection n’est pas justifié au plan financier pour Hydro-Québec».

«Il ressort de la comparaison de ces scénarios que la fermeture est préférable au niveau financier et donc recommandée par Hydro-Québec à son actionnaire le gouvernement», écrit la société d’État dans ce rapport de 37 pages qui vient d’être remis à la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet. Ce rapport préliminaire est daté du 26 septembre.

S’appuyant sur l’expérience de la réfection toujours en cours de la centrale jumelle de Pointe-Lepreau, au Nouveau-Brunswick, Hydro-Québec évalue à un pharaonique 4,3 milliards le coût de la réfection de Gentilly-2. C’est 2,4 milliards de plus que l’évaluation faite en 2008 par la société d’État.

Même soustrayant les dépenses déjà englouties dans la réfection de Gentilly-2 depuis 2009, soit 900 millions, la centrale s’avérerait un éléphant blanc si Hydro-Québec procédait à sa réfection.

À 4,3 milliards, le coût de l’électricité produite par une centrale Gentilly-2 retapée s’élèverait à 9,7cents le kilowattheure (¢/kWh). Si on refait le calcul avec les seules dépenses à venir sans tenir compte des sommes englouties, le coût descend à 8,3¢/kWh. C’est encore trop pour assurer la rentabilité de la centrale nucléaire.

[...]

Dans son rapport, Hydro-Québec estime que la centrale serait nettement déficitaire tout au long de son exploitation pendant 25ans. «Sur la base de ces données, la fermeture de Gentilly-2 conduit à une augmentation de l’ordre de 215 millions du bénéfice net annuel d’Hydro-Québec chaque année à compter de 2017, par rapport au scénario d’une réfection», lit-on dans le rapport. Autrement dit, continuer à exploiter la centrale entraînerait un déficit annuel de 215 millions qui viendrait diminuer le bénéfice d’Hydro-Québec d’autant. Chacun des 800 emplois de la centrale Gentilly-2 coûterait donc 268 750 $ par an à maintenir.

[...]

La comparaison entre les deux scénarios, et leur effet respectif sur le bénéfice, tient compte du fait qu’Hydro-Québec devra amorcer dès maintenant le déclassement de Gentilly-2 s’il procède à la fermeture définitive. «L’ensemble des coûts de fermeture de la centrale de Gentilly-2 sont pris en compte dans cette analyse, incluant les coûts associés à l’évacuation du combustible irradié vers le site d’entreposage définitif et les coûts du démantèlement complet», peut-on lire. Le coût du déclassement de la centrale s’élève à 1,075 milliard, coût auquel s’ajoutent 660 millions pour la disposition des déchets radioactifs, pour un total de 1,785 milliard. Le déclassement et le démantèlement s’étalent sur une très longue période, de 2013 à 2062, presque un demi-siècle.

[...]

http://www.ledevoir.com/politique/qu...mer-gentilly-2
Reply With Quote
     
     
  #38  
Old Posted Sep 30, 2012, 2:32 PM
Matrix19 Matrix19 is offline
Registered User
 
Join Date: Jan 2007
Location: Quebec City
Posts: 1,146
Depuis mon commentaire de 2008, pro diversité énergétique, et avec la catastrophe au Japon, j'ai cheminé dans ma réflection et je suis contre le nucléaire maintenant. Surtout au Quebec avec l'hydro-électricité et le faible % d'électricité qu'apporte cette central globalement.

C'est la seule décision du PQ que je suis pour.

Il y aura toujours des accidents et les conséquence sont toujours désastreuses, au moins quand il y a des accidents de forrage pétrolier, ca touche une zone limité et il y a des moyens de limiter les dégats (comme avec des bactéries et la technologie) mais on a aucune technologie pour diminuer les conséquences apres des accidents nucléaire et de la radioactivité.

La fermeture de la centrale au Quebec ne changera rien au portrait mondial, mais je crois que l'humannité devrait chercher de quoi pour remplacer le nucléaire (Fusion froide !?)
Reply With Quote
     
     
  #39  
Old Posted Oct 4, 2012, 2:27 AM
lio45 lio45 is offline
Registered User
 
Join Date: Aug 2007
Location: Sherbrooke QC / Colebrook NH
Posts: 4,769
Pour votre info...
Ce midi, il y avait une équipe qui semblait être en train d'enlever les panneaux avec des flèches qui annonçaient l'entrée de la centrale... et quand je suis repassé tantôt, effectivement, les panneaux avaient disparu!

J'espère qu'ils ont gardé les panneaux... on ne sait jamais, il va peut-être falloir les réinstaller bientôt.


Selon moi, une idée aussi ridicule ne peut venir que d'en haut... question d'image. Mais sérieusement, enlever les panneaux à l'entrée, franchement! Au contraire, s'il y a bien une chose qui va devoir rester là, ce sont les panneaux, puisque même en cas de fermeture, le site va rester un ex-site nucléaire pour qqch comme un siècle minimum, et je suppose qu'à certaines occasions au fil de ce siècle, des gens vont devoir se pointer sur le site pour toutes sortes de raisons, alors un minimum de signalisation va quand même être requis...
Reply With Quote
     
     
  #40  
Old Posted Oct 30, 2012, 11:20 PM
lio45 lio45 is offline
Registered User
 
Join Date: Aug 2007
Location: Sherbrooke QC / Colebrook NH
Posts: 4,769
Incroyable mais vrai...

http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanad...26-220657.html

"La CCSN tiendra des audiences publiques avant de prendre une décision."

!!!
Reply With Quote
     
     
End
   
Reply

Go Back   SkyscraperPage Forum > Regional Sections > Canada > Québec
Forum Jump


Thread Tools
Display Modes

Forum Jump


All times are GMT. The time now is 2:20 PM.

     

Powered by vBulletin® Version 3.8.7
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.