HomeDiagramsDatabaseMapsForum
     

Go Back   SkyscraperPage Forum > Regional Sections > Canada > Québec

About The Ads  This week the ad company used in the forum will be monitoring activity and doing some tests to identify any problems which users may be experiencing. If at any time this week you get pop-ups, redirects, etc. as a result of ads please let us know by sending an email to forum@skyscraperpage.com or post in the ads complaint thread. Thank you for your participation.


Reply

 
Thread Tools Display Modes
     
     
  #141  
Old Posted Aug 28, 2006, 10:11 PM
gatt's Avatar
gatt gatt is offline
Gatinois et fier
 
Join Date: Mar 2005
Location: Gatineau,Québec
Posts: 3,393
toi j'sais pas si t'en connait quelques-uns,mais moi plusieurs.outre la langue,ils n'ont pas grand chose en commun avec les Québécois.disons qu'ils pensent en Ontariens mais en français.ils se frustrent quand ils se font dire qu'ils sont Québécois.

les franco-ontariens n'ont pas vraiment d'histoire, d'héros,contrairement aux Québécois ou aux Acadiens.si tu en connaissais,tu saurais ce donc l'on parle.
__________________
GATINEAU=280 000

GATINEAU-OTTAWA=1 300 000
gatinopolis.miniville.fr
gatinopolis.miniville.fr/ind
Reply With Quote
     
     
  #142  
Old Posted Aug 28, 2006, 10:13 PM
gatt's Avatar
gatt gatt is offline
Gatinois et fier
 
Join Date: Mar 2005
Location: Gatineau,Québec
Posts: 3,393
les francophones de l'Outaouais que je connais connaissent très bien Montréal parce qu'ils y vont souvent dû a la distance.
__________________
GATINEAU=280 000

GATINEAU-OTTAWA=1 300 000
gatinopolis.miniville.fr
gatinopolis.miniville.fr/ind
Reply With Quote
     
     
  #143  
Old Posted Aug 28, 2006, 10:19 PM
MTL-514 MTL-514 is offline
Registered User
 
Join Date: Sep 2003
Location: Montreal, QC, Canada
Posts: 4,608
Quote:
Originally Posted by Acajack
- Le magasin Les Ailes de la Mode de la rue Ste-Catherine, en dépit de ses difficultés, est toujours ouvert.
après s'être mis sous la protection des lois de l'insolvabilité pour mettre en oeuvre un plan de réarrangement avec les créanciers - et après s'être départie de quasiment toutes les chaines de magasins antérieurement appartenant à la compagnie (Les Ailes/San Francisco). Ottawa a été abandonné avant le plan de redressement, si je me souviens bien, pour essayer de sauver le magasin de MTL

Quote:
Originally Posted by Acajack
- Je sais qu’il y a beaucoup de francophones dans la partie est d’Ottawa; j’y ai même vécu la majeure partie de ma vie. Cela dit, ces gens sont des Franco-Ontariens et non des Québécois. Il y a certes des exceptions mais en règle générale leur mentalité et leurs goûts sont assez différents même de ceux de leurs cousins québécois juste de l’autre côté du pont. Et encore là, on ne parle en chiffres bruts que d’un cinquième ou d’un sixième de la population de la Ville de Gatineau. À eux seuls ils ne sauraient faire vivre un magasin de cette envergure.
non mais eux avec les anglo-ontariens et les québecois (anglo et franco) qui traverseraient. t'as surement raison jusqu'à un certain point dans ce que tu dis. c'est juste que dans ton premier post tu semblais dire que les franco-ontariens pourraient aussi jouer un rôle important pour faire bien partir un magasin Simons du côté de Gatineau. et ensuite dire que la cientèle locale dans le coin du centre d'achat Saint-Laurent est un clientèle anglophone. j'ai peut-être mal compris ton post, mais je voulais soulever qu'à ce titre, il y a une grande différence entre Bayshore (Nepean et Ottawa ouest), et le centre d'achat Saint-Laurent dans l'est d'Ottawa.

Quote:
Originally Posted by Acajack
- Simons a certes été fondé par une famille anglophone, devenue essentiellement biculturelle (à la Lawrence Cannon) au fil des générations. De plus, le marché principal qu’ils desservent depuis toujours est francophone à environ 98 %. C’est ce qu’ils connaissent le mieux. Je ne mets pas en doute leur capacité à s’adapter à un nouveau marché, fût-il ontarien, américain ou sri lankais. Mais Simons est fondamentalement une chaîne québécoise, malgré son nom.
bon point.

je pense quand même que les entrepreneurs québécois (anglo et franco) ne devraient pas avoir peur de faire de l'expansion en "nouveau" territoire. il y en a qui vont catcher et réussir, et d'autre qui vont planter. mais c'est certain que des commerçants d'en dehors du québec font (éventuellement) le saut et s'établissent au québec, ce qui crée de la nouvelle concurrence aux commerçants locaux... ce qui est une bonne chose. mais il faut aussi qu'au moins certains de nos commerçants, pour pouvoir faire une expansion saine, s'étendent en dehors de notre province pour capturer une part du marché des provinces/états voisines aussi
Reply With Quote
     
     
  #144  
Old Posted Aug 28, 2006, 10:27 PM
intrepid's Avatar
intrepid intrepid is offline
Registered User
 
Join Date: Jan 2004
Location: Rimouski
Posts: 111
Quote:
Originally Posted by gatt
non Harls,j'espérais que tu ai une copie et que tu nous scan ça.la photo n'est pas sur cyberpresse.

j'ai bien hâte de voir ce qu'ils vont faire à côté du mcdo sur St-Raymond.interressant!

Acajack,tu as tellement raison pour les francos-ontariens.ils n'ont rien en commun avec les Québécois.j'en connait plusieurs et ils sont tellement fiers de dire qu'il ne sont pas Québécois.

Comme j’habite à Ottawa, je considère de dire que les francos-ontariens n'ont rien en commun avec les Québécois est une complète exagération. Mon expérience me montre tout à faire le contraire. Toi, tu es connaît peut-être plusieurs qui sont peut-être fiers de dire qu'ils ne sont pas Québécois, moi, j’en connais plusieurs qui aimeraient vivre au Québec.

Je rajouterai que je vis à Ottawa depuis deux ans et il me reste deux autres années avant mon retour à Rimouski et que j’ai été très bien reçu par les Ontariens peu importe la langue.
__________________
My Portfolio
Reply With Quote
     
     
  #145  
Old Posted Aug 28, 2006, 10:28 PM
MTL-514 MTL-514 is offline
Registered User
 
Join Date: Sep 2003
Location: Montreal, QC, Canada
Posts: 4,608
Quote:
Originally Posted by gatt
toi j'sais pas si t'en connait quelques-uns,mais moi plusieurs.outre la langue,ils n'ont pas grand chose en commun avec les Québécois.disons qu'ils pensent en Ontariens mais en français.ils se frustrent quand ils se font dire qu'ils sont Québécois.
je pense que c'est simplement une question d'identité - c'est pas si surprennant que ça - ça doit leur frustrer que beaucoup d'ontariens et surement beaucoup de québecois présument automatiquement que parce qu'ils sont francophones ils sont québecois.

je le comprends d'une certaine façon, moi je trouve que ça devient fatiguant d'avoir à expliquer souvent aux québecois ROQ, et aux everybody ROC, et aux américains, etc etc que bien que je sois anglophone, je suis quand même québecois/montréalais (et d'origine à ça). et qu'il y en beaucoup beaucoup d'autres comme moi.

et oui j'en connais des franco-ontariens - j'ai étudié avec beaucoup de franco-ontariens, franco-manitobains, et fransaskois à l'U de O

Quote:
Originally Posted by gatt
les franco-ontariens n'ont pas vraiment d'histoire, d'héros,contrairement aux Québécois ou aux Acadiens.si tu en connaissais,tu saurais ce donc l'on parle.
c'est un peu naif et simpliste ça. dire qu'ils n'ont pas d'histoire. t'as peut-être raison qu'ils n'ont pas de grands héros historiques par contre

Last edited by MTL-514; Aug 28, 2006 at 10:36 PM.
Reply With Quote
     
     
  #146  
Old Posted Aug 28, 2006, 10:30 PM
MTL-514 MTL-514 is offline
Registered User
 
Join Date: Sep 2003
Location: Montreal, QC, Canada
Posts: 4,608
Quote:
Originally Posted by gatt
les francophones de l'Outaouais que je connais connaissent très bien Montréal parce qu'ils y vont souvent dû a la distance.
ben moi, les jeunes (surtout ceux dans la vingtaine - ceux de mon age quand j'y vivait), connaissaient assez peu Mtl... beaucoup moins qu'Ottawa en tout cas

dû aussi à la distance

Last edited by MTL-514; Aug 28, 2006 at 10:38 PM.
Reply With Quote
     
     
  #147  
Old Posted Aug 28, 2006, 10:33 PM
gatt's Avatar
gatt gatt is offline
Gatinois et fier
 
Join Date: Mar 2005
Location: Gatineau,Québec
Posts: 3,393
j'ai jamais dit qu'ils ne nous reçoivent pas comme du monde.comme j'ai dit,j'ai beaucoup d'amis franco-ontariens.sauf qu'ils m'ont tous dit SANS EXEPTIONS qu'ils ne déménageraient jamais au Québec.

moi aussi je croyais au début qu'on étaient tous pareil.c'est avec le temps que j'ai vu le contraire.
__________________
GATINEAU=280 000

GATINEAU-OTTAWA=1 300 000
gatinopolis.miniville.fr
gatinopolis.miniville.fr/ind
Reply With Quote
     
     
  #148  
Old Posted Aug 28, 2006, 10:33 PM
gatt's Avatar
gatt gatt is offline
Gatinois et fier
 
Join Date: Mar 2005
Location: Gatineau,Québec
Posts: 3,393
ben moi, les jeunes surtout, connaissaient peu Mtl... beaucoup moins qu'Ottawa en tou cas

dû aussi à la distance

ben là c'est sure.
__________________
GATINEAU=280 000

GATINEAU-OTTAWA=1 300 000
gatinopolis.miniville.fr
gatinopolis.miniville.fr/ind
Reply With Quote
     
     
  #149  
Old Posted Aug 29, 2006, 12:47 PM
Acajack's Avatar
Acajack Acajack is online now
Jos Connaissant
 
Join Date: Aug 2006
Location: Vieux Canada
Posts: 41,198
Petites réflexions de quelqu’un qui a traversé le pont Cartier-Macdonald (ou est-ce Macdonald-Cartier?) en direction nord il y a plusieurs années

Il y a certes beaucoup de similitudes entre les Québécois de Gatineau et les Franco-Ontariens d’Ottawa. Ça va de soi – la très, très, très grande majorité de la population francophone d’Ottawa a des souches québécoises quelque part, remontant souvent à une, deux ou trois générations à peine. Aussi, on partage souvent les mêmes lieux de travail. Dans bien des cas, on parle même de relations frère-sœur, cousin-cousine, etc.

Cela dit, c’est quand même étonnant de voir comment ces deux groupes si près l’un de l’autre peuvent être différents. Par exemple, je suis tout à fait d’accord avec ceux qui disent que, pour le Franco-Ontarien moyen, déménager à Gatineau (ou n’importe où au Québec d’ailleurs), équivaut à déménager sur la lune.

Bien qu’aujourd’hui j’aie plus d’amis du côté québécois (pas nécessairement par choix délibéré mais par la force des choses), au cours de mes premières années en Outaouais la grande majorité de mes amis était encore du côté d’Ottawa. Quand je vous dis qu’il fallait que je donne des directions archi-précises pour venir chez nous. Rares étaient ceux qui savaient même faire la différence entre l’autoroute 5 et l’autoroute 50!

Il y a certes une petite minorité chez les Franco-Ontariens d’Ottawa qui ressemble à s’y méprendre à des Québécois. Vous voyez les voitures de ces gens avec leurs plaques de l’Ontario devant le Cinéma 9 (il n’y a jamais de films en français présentés à Ottawa), chez Archambault aux Promenades ou au Quatre Jeudis, au Café Cognac ou à l’Espresso.

Mais ces gens ne sont pas représentatifs de la majorité de nos voisins franco-ontariens.

Plus d’un Franco-Ontarien m’a dit qu’il préférait s’en aller à Toronto ou dans une autre ville à 99 % anglophone de l’Ontario plutôt qu’à Montréal ou au Québec, parce qu’immigrer en terre québécoise équivaudrait à trahir ses origines. Et ce ne sont pas que des paroles. Dans mon cercle de connaissances élargi, on compte 20 jeunes franco-ontariens à Toronto, Cambridge, Brockville, Kingston, Pembroke ou Waterloo pour chaque franco ayant choisi le Québec. Avouez que le marché du travail au Québec n’est quand même pas 20 fois moins dynamique que celui de l’Ontario!

En fait, dans la plupart des cas, s’en aller au Québec ne leur a jamais même traversé l’esprit.

Pourtant, il y a beaucoup, beaucoup de Franco-Ontariens sur le territoire gatinois. Mais très peu d’entre eux y sont venus pour des motifs linguistiques ou pour rentrer « chez eux ». On connaît tous la vraie raison pour laquelle ils viennent ici, et souvent ils repartent pour l’Ontario une fois que leur première maison a accumulé assez de valeur pour leur permettre quelque chose de beau à Ottawa ou dans sa banlieue.

Quand j’ai traversé la rivière, plusieurs de mes amis qui sont des francophones militants ont réagi de façon vitriolique, me traitant de traître ou de « lâcheux ». Dans ce dernier cas, la perception (tout à fait juste) étant que c’est plus facile de vivre en français au Québec qu’en Ontario, et que j’avais opté pour la solution facile. Je comprends tout de même leur désarroi. Ma famille représente une famille de moins à Ottawa qui va demander des cours de natation en français, des livres en français dans les grands magasins, des services en français à la ville, etc. Comme me l’a dit récemment une des mes enseignantes du secondaire (une franco-ontarienne convaincue) : « C’est malheureusement toujours les plus convaincus des jeunes qui partent au Québec ».

Dans d’autres cas d’amis que nous avions, je pense qu’ils auraient été moins scandalisés si on avait annoncé qu’on déménageait à Kanata, que nos enfants n’allaient parler que l’anglais et fréquenter les écoles anglophones… Certains Franco-Ontariens sont pas mal plus franco-Ontariens que Franco-ontariens, si vous me comprenez bien…
Reply With Quote
     
     
  #150  
Old Posted Aug 29, 2006, 1:12 PM
harls's Avatar
harls harls is online now
Mooderator
 
Join Date: Jan 2002
Location: Aylmer, Québec
Posts: 16,728
Here's someone that 'les francophones de l'Outaouais' indentify with, even though she was born in Ottawa



go to Cage aux Sports on Montclair tonight, you'll see what I mean.
Reply With Quote
     
     
  #151  
Old Posted Aug 29, 2006, 9:55 PM
Awatto Awatto is offline
Registered User
 
Join Date: Feb 2006
Posts: 41
Je trouve certaines des remarques, particulierement celles de Gatt, pas mal comiques. Gatt il me semble que tu demontres un manque de respect envers la culture franco-ontarienne, et que tu cherches uniquement a identifier les differences entre les franco-ontariens et les quebecois - au lieu de reconnaitre les similarites profondes entre les deux groupes.

J'ai une perspective assez unique - j'ai vecu des deux cotes de la riviere, je suis d'origine irlandaise mais j'ai eduque exclusivement en francais au Quebec et en Ontario. Mais ces jours-ci je vis a Manhattan, et je peux vous dire que lorsqu'on regarde de loin, on voit clairement qu'ils sont deux groupes tres semblables.

Mais enfin - ce qui m'interesse est de comprendre pourquoi qu'on n'observe pas une renaissance du Vieux-Hull? Ca se passe, mais de facon si lente...on dirait qu'il y a tres peu d'interessant qui ce passe ces jours ci.
Reply With Quote
     
     
  #152  
Old Posted Aug 29, 2006, 10:42 PM
MTL-514 MTL-514 is offline
Registered User
 
Join Date: Sep 2003
Location: Montreal, QC, Canada
Posts: 4,608
Quote:
Originally Posted by harls
Here's someone that 'les francophones de l'Outaouais' indentify with, even though she was born in Ottawa



go to Cage aux Sports on Montclair tonight, you'll see what I mean.
I ain't franco

and I ain't outaouaien

but I definitely could identify with her!
Reply With Quote
     
     
  #153  
Old Posted Aug 30, 2006, 2:30 AM
Acajack's Avatar
Acajack Acajack is online now
Jos Connaissant
 
Join Date: Aug 2006
Location: Vieux Canada
Posts: 41,198
Au sujet de la promenade du Portage...

Après un début assez prometteur, tout semble au point mort depuis un an ou deux.

La seule initiative majeure actuellement dans le Vieux-Hull semble être l'implantation éventuelle d'une épicerie (ce qui est très important j'en conviens), mais je ne suis pas sûr si le secteur de la promenade est même l'un des emplacements préconisés.

Après des arrivées intéressantes (Café Baci, Petit Chicago, French Quarter), il reste tout de même d'importants "trous" sur la promenade : l'ancien magasin Achbar au coin de Portage et de Leduc, dont on a tout refait l'extérieur mais qui attend toujours une nouvelle vocation, le grand terrain vacant au coin de Portage et Eddy, l'espace occupé jadis par la terrasse du Shalimar (ce qui restait de la terrasse a été démoli cet été) et bien sûr le Chez Henri.

En fait, le coin du Vieux-Hull qui semble être le plus dynamique est le secteur Aubry/Laval, avec le 4 Jeudis, le Bop, le Bistro, la Pizzaza et plusieurs autres établissements sympas. C'est à peu près le seul coin du Vieux-Hull qui possède une semblance de vie nocturne.

Pourtant, il y a des signes de vie dans cette partie de la ville, notamment avec la construction récente et annoncée de plusieurs nouveaux condos (sur Maisonneuve, Saint-Laurent et Laurier entre autres). Mais le développement commercial tarde à suivre. Pensent-ils que tous ces nouveaux résidents vont tout simplement faire leurs courses à Ottawa?

J'étais et je suis toujours pro-fusion, mais force est d'admettre que ça avançait pas mal plus sur la promenade dans le temps de l'ex-ville de Hull.
Reply With Quote
     
     
  #154  
Old Posted Aug 30, 2006, 3:38 AM
Awatto Awatto is offline
Registered User
 
Join Date: Feb 2006
Posts: 41
J'ai des nouvelles a propos de l'ancien magasin au coin de Portage et de Leduc - ca sera le nouveau Peccos Velos - qui se retrouve presentement sur Laval. Ma copine vie par-dessus leur magasin a Ottawa, sur la rue Murray. Cet ete on se promenait sur du Portage et se fut en parlant a un des ouvriers que j'ai appris la nouvelle. Ca promets d'etre super sharp.

A part ca, c'est pas mal mort a Hull. Il y quelques projets ici et la mais rien qui me ferait rever. Cependant la CCN a recemment lancer un RFP pour des societes qui s'interesse a developper un projet au ruisseau de la brasserie.

http://www.ncc-ccn.com/bins/ncc_web_...5-45965&lang=2
Reply With Quote
     
     
  #155  
Old Posted Aug 30, 2006, 12:45 PM
Acajack's Avatar
Acajack Acajack is online now
Jos Connaissant
 
Join Date: Aug 2006
Location: Vieux Canada
Posts: 41,198
Ça va être super bon d’avoir le Pecco’s sur la promenade du Portage. L’emplacement actuel sur la rue Laval est assez achalandé même en dehors des heures de bureau, ce qui est assez rare pour un commerce du Vieux-Hull.
Reply With Quote
     
     
  #156  
Old Posted Aug 30, 2006, 12:51 PM
Acajack's Avatar
Acajack Acajack is online now
Jos Connaissant
 
Join Date: Aug 2006
Location: Vieux Canada
Posts: 41,198
Au sujet des Franco-Ontariens vs Québécois…

Awatto, il ne faut pas oublier aussi que beaucoup de Franco-Ontariens (peut-être la majorité) nient leurs racines québécoises, qui ne sont parfois pas très lointaines du tout. (Selon l'Office des affaires francophones de l'Ontario, environ 25 % des francophones en Ontario sont carrément nés au Québec et une majorité de Franco-Ontariens ont un parent ou des grands-parents québécois.)

À Ottawa, ce n’est un secret pour personne que beaucoup de Franco-Ontariens boudent les médias francophones (y compris ceux qui sont basés du côté ontarien de la rivière comme Radio-Canada et LeDroit) parce qu’ils jugent qu’ils parlent trop souvent de Gatineau et du Québec.
Reply With Quote
     
     
  #157  
Old Posted Aug 30, 2006, 8:41 PM
gatt's Avatar
gatt gatt is offline
Gatinois et fier
 
Join Date: Mar 2005
Location: Gatineau,Québec
Posts: 3,393
je ne veut pas rire des francos-ontariens du tout.c'est juste que crisse ils n'ont pas grand chose à nous dire.outre la bataille historique pour sauver l'hôpital Montfort,trouve moi des faits historiques,bing bang comme ça qui implique les f.o.

c'est drole que tu dise ça Awatto parce que l'autre jour il y avait un reportage sur eux pour savoir pourquoi les jeunes francos parlaient anglais aussitôt sorti de la salle de classe.les réponses trouvés?ils n'ont pas d'histoire et pas vraiment d'exemple de reussites devant eux.et ça ça vient d'un historien.pas très différent de ce que je disais.

moi je connais Véronique Dicaire(chanteuse) et Patrick Groulx(humoriste)qui pourrait servir d'exemples mais à part ça?

je suis né franco moi aussi(Sudbury),et toute ma famille paternel habite encore le near north.mais même eux la première chose qu'ils leur viens à l'esprit quand on parle du Québec est que nous sommes séparatistes.
__________________
GATINEAU=280 000

GATINEAU-OTTAWA=1 300 000
gatinopolis.miniville.fr
gatinopolis.miniville.fr/ind
Reply With Quote
     
     
  #158  
Old Posted Aug 30, 2006, 11:13 PM
MTL-514 MTL-514 is offline
Registered User
 
Join Date: Sep 2003
Location: Montreal, QC, Canada
Posts: 4,608
et tu ne comprends pas précisement pourquoi un francophone hors-québec haïrait ce mouvement??? (peut-être même plus qu'un non-francophone AU québec l'haïrait?)
Reply With Quote
     
     
  #159  
Old Posted Aug 31, 2006, 11:59 AM
Acajack's Avatar
Acajack Acajack is online now
Jos Connaissant
 
Join Date: Aug 2006
Location: Vieux Canada
Posts: 41,198
MTL-514 :

Gatt n’a pas dit que les Franco-Ontariens n’avaient pas raison de détester le mouvement indépendantiste québécois. Ce qu’il a dit c’est que les Franco-Ontariens croient que tous les Québécois sont automatiquement indépendantistes.

Oui, les Franco-Ontariens n’ont pas vraiment de raison valable d’épouser la cause des péquistes et des bloquistes. Mais si on regarde la situation des francophones hors-Québec (à l’exception des Acadiens du N-B), on peut vraiment se demander si le fait que le Québec soit à l’intérieur ou à l’extérieur du Canada va vraiment faire une grosse différence au chapitre de leurs chances de survivre comme francophones.

Ça décline pas mal partout sauf en Acadie (du N-B) depuis assez longtemps et le Québec est quand même encore une province canadienne.
Reply With Quote
     
     
  #160  
Old Posted Aug 31, 2006, 12:18 PM
Acajack's Avatar
Acajack Acajack is online now
Jos Connaissant
 
Join Date: Aug 2006
Location: Vieux Canada
Posts: 41,198
Gatt :

L’un des problèmes d’identité des Franco-Ontariens provient du fait que les modèles franco-ontariens (contrairement aux Acadiens par exemple) qui réussissent à percer ne s’affichent pas comme Franco-Ontariens, mais plutôt comme Québécois. C’est le cas de Dicaire et de Groulx d’ailleurs.

Franco-Ontariens dans le showbiz québécois/canadien-français :

Dominique Demers (auteure pour enfants très populaire)
Breen LeBoeuf (ex d’Offenbach)
Anne-Marie Cadieux
David Boutin (le docteur dans La Grande Séduction)
Louison Danis (Maman Bougon)
Denise Robert (productrice des Invasions Barbares, Aurore, Maurice Richard et conjointe de Denys Arcand)

Et ce ne sont que ceux auxquels j'ai pu penser tout de suite.

Peu de Québécois sont au courant que ces gens sont de l’Ontario. Par contre, tous les Québécois savent qu’Édith Butler, Wilfred LeBouthillier, Jean-François Breau, Marie-Jo Thério, Antonine Maillet, etc. sont des Acadiens.

En plus d’affecter l’image que se font les Québécois des Franco-Ontariens (c-à-d : le vide total), cette situation affecte aussi beaucoup l’image qu’ont les jeunes franco-ontariens d’eux-mêmes. D’autant plus que les Franco-Ontariens boudent généralement les médias de langue française (d’information et de divertissement), même ceux qui leur appartiennent comme TFO.
Reply With Quote
     
     
This discussion thread continues

Use the page links to the lower-right to go to the next page for additional posts
 
 
Reply

Go Back   SkyscraperPage Forum > Regional Sections > Canada > Québec
Forum Jump


Thread Tools
Display Modes

Forum Jump


All times are GMT. The time now is 4:05 PM.

     

Powered by vBulletin® Version 3.8.7
Copyright ©2000 - 2019, vBulletin Solutions, Inc.